Une journée bien remplie

Cette fois-ci c’est le grand jour, nous coulons la dale du toit. Une équipe spéciale est venue pour l’opération, et commence d’abord par préparer le système d’acheminement du béton sur le toit.

Il est important de bien positionner et de bien caler la bétonneuse.

Pendant qu’on verse sable, ciment et gravier, la bétonneuse mixe le mélange précédant et verse le tout dans un bac treuillé vers le toit.

Sur le toit, tout n’est pas encore tout à fait prêt, l’électricien fini son installation …

… il colmate de la glaise autour de chaque composant qui devra ressortir du plafonds (ici un ventilateur) pour que le béton ne le cache pas complètement, et ainsi pouvoir le retrouver plus facilement lorsque nous retirerons le coffrage.

De leur coté, les maçons reverifient une dernière foi les niveaux.

Bon aller, il est maintenant 8 heure, il faut se mettre en marche, la journée sera longue.

Des tôles sont disposées sur le fer à béton pour faciliter la rotation des deux brouettes.

On rempli toujours les poutres en premier …

… puis les bords du toit …

… pour lesquels le mélange est plus sec, pour une meilleure accroche.

C’est l’effervescence sur le toit : pendant que certains coulent le béton, d’autres posent les derniers coffrages, et d’autres des cales sous le fer à béton…

Le béton est soigneusement réparti pour obtenir la même épaisseur partout…

… parfois avec l’aide d’un « vibrateur » que nous avons loué pour la journée.

La plupart des ouvriers passent la journée entière pieds nus dans le béton, les autres sont en claquettes, et seulement un d’entre eux est équipé de bottes…

Voici l’outil complémentaire du vibrateur, il permet aussi de bien faire le niveau.

Le béton coulé le matin est « rayé » dès qu’il est un peu durci, pour faciliter l’accroche de ce qui y sera posé par la suite.

Ouf, le camion d’eau vient d’arriver ! Nous sommes à la fin de notre réservoir et une coupure de courant générale depuis midi nous empêche de faire le plein. Notre ingénieur ici au téléphone est rassuré. Il tente maintenant d’organiser de l’éclairage car le retard pri nous obligera à finir de nuit.

Les ouvriers fonts leur maximum pour accélérer la cadence …

… mais le soleil est déjà bien bas …

… et très rapidement, il devient indispensable d’installer des spots.

Nous finissons enfin, tout s’est bien passé, mais il est 2 heure et demi du matin et nous sommes tous épuisés…

Une réflexion au sujet de « Une journée bien remplie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *